Jardins Commémoratifs Saint-Germain

Cimetière Le Bic - Sainte-Cécile

L'érection du cimetière du Bic a eu lieu en même temps que l'église et la sacristie, le 17 novembre 1850, par M. Lazare Marceau, curé du Bic. Ces trois éléments étaient regroupés sur un seul et même terrain.

Le cimetière, situé à l'est de l'église, avait un arpent de front sur un demi-arpent de profondeur.

Le 18 août 1868, on procède à un agrandissement du cimetière, soit un morceau de terre de 22 pieds de front sur 48 de profondeur, situé du côté nord du cimetière.

Ce n'était pas suffisant. Un autre agrandissement est décidé le 4 août 1875. Il se trouve au sud du terrain qui appartient déjà à la Fabrique. La clôture sera prolongée, autant à l'est qu'à l'ouest, jusqu'à ce qu'elle rencontre celle du chemin de fer.

Le 7 octobre 1903, la Fabrique projette un agrandissement sur un terrain de forme irrégulière, mesurant environ 325 pieds de longueur sur 197 de largeur. Le chanoine Audet, curé de Saint-Fabien, est chargé de venir sur les lieux pour vérifier si cet agrandissement est acceptable. Le 20 juillet 1904, Mgr André-Albert Blais, évêque de Rimouski, accorde sa bénédiction à ce projet.

Le 18 octobre 1926, les paroissiens ont été invités à « jouer aux cartes » au profit de la porte du cimetière, ce qui rapporte la somme de 134 $. La grille en fer forgé, exécutée suivant les dessins de M. l'abbé Dupaigne et de M. A.-D. Masson, est posée entre deux piliers en pierres rondes. Ces piliers portent des inscriptions historiques. Sur le pilier du Nord, on peut lire : « Ici, sur un terrain donné par Sieur Archibald Campbell, Seigneur du Bic, s'élevait la première église, bénite le 17 novembre 1850, par M. Jean-Lazare Marceau, premier curé. Détruite par l'incendie le 18 août 1890. » Sur le pilier du Sud, il est écrit : «  Paroisse de Sainte-Cécile du Bic, érigée le 18 février 1830, par Mgr Panet, archevêque de Québec.- Première messe célébrée dans la sacristie, le 11 novembre 1850. La deuxième église construite par les soins de Mgr C.-A. Carbonneau, P.A., quatrième curé, bénite par Mgr André-Albert Blais, évêque de Rimouski, le 6 août 1893. »

Le 1er mars 1959, une résolution est présentée à la Commission scolaire pour que soit remis à la Fabrique un terrain qui lui appartenait, en vue d'un agrandissement. Ce terrain ainsi que l'ancien presbytère avaient été prêtés gratuitement à la Commission scolaire pour servir d'école, et ils devaient retourner à la fabrique dès que l'école cesserait d'être tenue dans l'ancien presbytère. La demande est acceptée par la commission scolaire le 21 août 1963.

Le 13 septembre 1964, il est proposé qu'un emprunt de 5000 $ soit fait pour compléter l'agrandissement et pour rénover la vieille partie du cimetière. C'est alors que le cimetière est clôturé et qu'un charnier est érigé, avec chapelle funéraire en pierres des champs. Ce dernier agrandissement, de forme irrégulière, a une grandeur totale de 345 pieds (nord-sud) sur 415 pieds (est-ouest).

Le 31 octobre 1965, l'abbé Zénon Soucy, curé du Bic, procède à la bénédiction de la nouvelle partie du cimetière et du charnier.

NOTE : L'historique des cimetières du Bic est un travail de monsieur Gilles Hotton.