Jardins Commémoratifs Saint-Germain

Cimetière Nazareth

La requête pour l'érection d'un premier cimetière sur le terrain de la desserte de l'Annonciation de la Sainte-Vierge de Nazareth a été présentée et autorisée par Mgr Georges Courchesne, le 13 mai 1940.

Un lopin de terre situé au nord-est de la 2e Avenue du village (maintenant rue de l'Église), est choisi aux fins d'un cimetière destiné à l'inhumation des corps des défunts. Le terrain mesure 120 pieds sur 110 et il possède une sortie du côté de l'église. 

Le 30 juin 1940, c'est avec l'autorisation de Mgr Courchesne que le premier cimetière de la desserte est béni par le prêtre desservant, M. l'abbé J.-Rosaire LeBrun. 

En 1979, un projet d'embellissement du cimetière prévoit un plan des nouveaux lots. On assiste également au déplacement d'une grosse pierre, dans le coin nord-est, pour en faire un monument en l'honneur du curé fondateur, l'abbé LeBrun.

En 1981, un plan de localisation du cimetière est en voie de réalisation. Une esquisse est présentée à l'assemblée des marguilliers, le 17 septembre. Ce plan correspond avec la date de la révision générale du 6 août 1981, telle qu'indiquée sur le plan officiel du cimetière actuel.

Le 3 avril 1991, lors de l'assemblée de la fabrique, il est proposé qu'une demande soit adressée à la firme Bertrand Rousseau afin de produire un plan d'aménagement du cimetière vers le sud.

Le 14 septembre 1992, l'agrandissement du cimetière vers le sud devient réalité. Il est indiqué au procès-verbal de procéder à l'achat de terrains pour le cimetière et on propose en même temps de faire délimiter les terrains.

En 2007, Mgr Bertrand Blanchet signe un décret portant sur la dissolution de la Fabrique de Nazareth et, du même coup, prend en considération l'alternative pour le cimetière de Nazareth d'intégrer la Corporation des Jardins commémoratifs Saint-Germain. 

NOTE : L'historique du cimetière de Nazareth est un travail de monsieur Léo Morissette.